Conférence Internet Des Objets - Internet of the Thing.

  • par Yoann Billon
  • 24 nov., 2017

Le 23 novembre 2017 a eu lieu au CFA Ducretet de Vénissieux une conférence sur l’internet des objets (IOT).

Le 23 novembre 2017 a eu lieu au CFA Ducretet de Vénissieux (Auvergne Rhône-Alpes) une conférence sur l'internet des objets. Cette conférence fait suite à une étude menée par l'Ademe qui mesure l'impact des objets connectés sur l'appréhension des métiers du commerce et de la maintenance.

Le marché du smart home , de la santé connectée et de l’électroménager connecté a en effet de belles perspectives d’évolution pour les années à venir.

Les avantages de tels objets sont doubles : une possibilité de personnalisation des appareils et une maintenance préventive améliorée avec notification spécifique en cas de dysfonctionnement.

C’est en ce sens que les compétences des vendeurs ont du évoluer. Le profil du vendeur expert travaillant seul appartient au passé. Aujourd’hui, c’est un collectif de réparateurs qui travaillent en interaction permanente avec tout un écosystème et un environnement.

Concrètement, les compétences des vendeurs de différentes filières (informatique, télécoms, électroménager, domotique, santé, …) doivent maintenant être concentrées dans une seule et unique filière : la maison connectée.

Les produits gagnent en fiabilité et tombent de moins en moins en panne. Les dysfonctionnements sont maintenant dus à l’environnement externe (pannes logiciel ou pannes réseau). C’est pourquoi les réparations à distance sont devenues courantes. Le technicien se déplace alors moins.

Le métier de technicien a donc connu une complète évolution et les formations ont été adaptées à ces nouveaux besoins.

Avant, le système de formation visait l’expertise produit et l’autonomie du technicien avec des formations spécifiques au produit (chassis).

Aujourd’hui, le système dit d’apprenance favorise le développement permanent des compétences. L’approche est systémique et vise l’adaptabilité et l’évolutivité de l’apprenant.

Le secteur de l’électrodomestique intègre donc dès à présent des nouveaux acteurs pour développer des moyens immatériels et matériels. Le but étant de faciliter le développement des compétences (information – formation) et d’apporter des solutions aux problèmes endogènes (produit) ou exogènes (produit connecté).

Aujourd’hui, le besoin de formation de l’ensemble des acteurs de l’IOT concerne les commerciaux, les formateurs, hotliners, techniciens, mais aussi les vendeurs, livreurs, installateurs, techniciens …)

Nous avons adapté nos diplômes métiers avec nos formations comme VEM, CSEM, TSMC, TSEC*

*VEM : Vendeur de l’Electrodomestique et du Multimédia
CSEM : Conseiller Services en Electrodomestique et Multimédia

TSMC: Technicien Services de la Maison Connectée

TSEC : Technicien Services en Electrodomestique Connecté

 

 

Pour en savoir +  :

https://www.usine-digitale.fr/article/l-essor-des-objets-connectes-va-transformer-l-ecosysteme-de-la...

http://www.ademe.fr/sites/default/files/assets/documents/developpement_objects_connectes_201706_mono...


 

par Yoann Billon 08 déc., 2017
Lors de la remise des titres au CFA DUCRETET de Lyon, les étudiants  de la section TSMC ont remporté à l'applaudimètre le titre du meilleur projet "Eureka". C'est un concours dans lequel les élèves ont présenté leur formation en vidéo.
Nous vous laissons avec leur réalisation.
par Yoann Billon 24 nov., 2017

Le 23 novembre 2017 a eu lieu au CFA Ducretet de Vénissieux (Auvergne Rhône-Alpes) une conférence sur l'internet des objets. Cette conférence fait suite à une étude menée par l'Ademe qui mesure l'impact des objets connectés sur l'appréhension des métiers du commerce et de la maintenance.

Le marché du smart home , de la santé connectée et de l’électroménager connecté a en effet de belles perspectives d’évolution pour les années à venir.

Les avantages de tels objets sont doubles : une possibilité de personnalisation des appareils et une maintenance préventive améliorée avec notification spécifique en cas de dysfonctionnement.

C’est en ce sens que les compétences des vendeurs ont du évoluer. Le profil du vendeur expert travaillant seul appartient au passé. Aujourd’hui, c’est un collectif de réparateurs qui travaillent en interaction permanente avec tout un écosystème et un environnement.

Concrètement, les compétences des vendeurs de différentes filières (informatique, télécoms, électroménager, domotique, santé, …) doivent maintenant être concentrées dans une seule et unique filière : la maison connectée.

Les produits gagnent en fiabilité et tombent de moins en moins en panne. Les dysfonctionnements sont maintenant dus à l’environnement externe (pannes logiciel ou pannes réseau). C’est pourquoi les réparations à distance sont devenues courantes. Le technicien se déplace alors moins.

Le métier de technicien a donc connu une complète évolution et les formations ont été adaptées à ces nouveaux besoins.

Avant, le système de formation visait l’expertise produit et l’autonomie du technicien avec des formations spécifiques au produit (chassis).

Aujourd’hui, le système dit d’apprenance favorise le développement permanent des compétences. L’approche est systémique et vise l’adaptabilité et l’évolutivité de l’apprenant.

Le secteur de l’électrodomestique intègre donc dès à présent des nouveaux acteurs pour développer des moyens immatériels et matériels. Le but étant de faciliter le développement des compétences (information – formation) et d’apporter des solutions aux problèmes endogènes (produit) ou exogènes (produit connecté).

Aujourd’hui, le besoin de formation de l’ensemble des acteurs de l’IOT concerne les commerciaux, les formateurs, hotliners, techniciens, mais aussi les vendeurs, livreurs, installateurs, techniciens …)

Nous avons adapté nos diplômes métiers avec nos formations comme VEM, CSEM, TSMC, TSEC*

*VEM : Vendeur de l’Electrodomestique et du Multimédia
CSEM : Conseiller Services en Electrodomestique et Multimédia

TSMC: Technicien Services de la Maison Connectée

TSEC : Technicien Services en Electrodomestique Connecté

 

 

Pour en savoir +  :

https://www.usine-digitale.fr/article/l-essor-des-objets-connectes-va-transformer-l-ecosysteme-de-la...

http://www.ademe.fr/sites/default/files/assets/documents/developpement_objects_connectes_201706_mono...


 

par Yoann Billon 10 nov., 2017
Les résultats des examens pour le cru 2016-2017 viennent de nous parvenir. Cette année encore, ces examens ont suscité quelques angoisses et espérances, mais nous ne pouvons que constater un bon taux de réussite avec quelques félicitations du jury.
par Yoann Billon 02 nov., 2017

Lancé en 2013, le Plan France Très Haut Débit vise à couvrir l’intégralité du territoire en très haut débit d’ici 2022. La formation des professionnels du déploiement des réseau très haut débit est un enjeu majeur pour la réussite du Plan.

C’est pourquoi les Pouvoirs Publics et les Branches Professionnelles concernées, réunies au sein d’Objectif Fibre, ont engagé dès 2013 une première étude prospective axée sur le développement de l’emploi et des compétences dans le secteur de la fibre optique. Cette étude a débouché sur un plan d’actions dont la mise en œuvre opérationnelle s’est concrétisée en 2016 par la signature d’un accord EDEC.

Suite de l'article ici :

http://www.firip.fr/Etude%20Ambroise%20Bouteille%2028%2009.pdf

par Yoann Billon 25 oct., 2017
Enregistré au Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) depuis un an, le CQP « Monteur raccordeur FttH » créé en 2012 par le SERCE à la demande des entreprises adhérentes, s’adresse désormais à un public élargi, notamment aux demandeurs d’emploi.
par Yoann Billon 12 oct., 2017
À 29 ans. Judicaël Montrop-Hippolyte, technicien réseaux ettélécoms pour SPIE CityNetworks, est Un jeune homme qui a trouvé sa voie professionnelle. « Et ça n'a pas été si évident! confie-t-il. J'ai d'abord travaillé dans l'électronique, puis dans l'étanchéité du bâtiment. Pas très convaincu au bout de quelques années, j'ai voulu décou­vrir de nouveaux horizons.» Il quitte la Martinique, où il est né, et multi­plie les « petits boulots » en métro­pole. « J'ai vite compris que j'avais besoin d'avoir un diplôme. J'ai donc repris des études en alternance au CFA Ducretet' pour me former aux métiers de la fibre : un secteur d'avenir qui me semblait motivant et porteur !»
par Yoann Billon 08 sept., 2017
© photos Ville de Lormont
par Yoann Billon 08 juin, 2017
Les CFA DUCRETET IDF et RHONES-ALPES ouvrent leurs portent les 9 et 10 juin prochains

Retrouvez nous donc le 9 juin au CFA DUCRETET IDF 84 rue Villeneuve - 92110 CLICHY - M13 - RER C

Et le 10 juin  au RHONES-ALPES 2 rue de la démocratie - 69200 VENISSIEUX

par Yoann Billon 16 mars, 2017
Le CFA DUCRETET de Clichy a accueilli, le 16 mars 2017, les signataires de l’EDEC (Engagement de Développement de l’Emploi et des Compétences) pour le déploiement de la fibre optique. La cérémonie, organisée avec les cinq fédérations de la filière du THD (Très Haut Débit) réunies au sein d’OBJECTIF FIBRE, s’est déroulée en présence de Madame Myriam EL KHOMRI, Ministre du Travail, de l’Emploi, de la Formation Professionnelle et du Dialogue Social. A leurs côtés, les responsables des branches professionnelles représentant la filière du déploiement du très haut débit – équipementiers, installateurs et opérateurs – ont signé avec l’Etat le contrat cadre EDEC.
par Yoann Billon 14 nov., 2016

C’est au sein du CFA DUCRETET Aquitaine, implanté dans le lycée Jacques BREL de Lormont, que le premier plateau pédagogique de formation aux métiers du THD (Très Haut Débit) a été inauguré, le 4 novembre dernier, par Mme Catherine VEYSSY, Vice-Présidente du Conseil Régional Nouvelle Aquitaine.

Plus de posts
Share by: